lundi 3 novembre 2014

Keramos, des céramiques à redécouvrir

Même si les céramiques produites en Ile de France  n'ont pas forcément au premier abord l'aura ou la cohérence des créations régionales provenant de Vallauris ou de la Borne par exemple , elles restent au final je suis persuadé très importantes, variées, divers et souvent de grandes qualités.
 
Je possède bien sûr de la documentation sur la manufacture de Sèvres et des monographies sur des céramistes "parisiens" célèbres (Jouve, Chambost, Ruelland, Del Pierre, Lanel, Chapelet...) même si  là encore on insiste souvent sur leurs origines, leurs formations et leurs expériences  régionales.
 
 Au delà de ces grands créateurs , je suis très attentif aux productions de céramistes (Jaegle, Bishoff..) et d'ateliers (Keramos...) de la région parisienne peu connues aujourd'hui et donc encore accessibles.
 
Pour exemple je veux prendre mon dernier achat concernant un vase de Keramos que je trouve remarquable à plusieurs point de vue.
La qualité de la fabrication est indéniable,  la forme est moderne et l'émaillage à peau de serpent est une vraie réussite.
 
 
 
L'information que j'ai trouvé sur Keramos provient de l'ouvrage "Sevres Boulogne-Billancourt la céramique indépendante", il s'agissait d'une petite entreprise qui a fonctionné dans les années 50 avec 6 à 8 employés et qui s'est installée à Sèvres.
Il est évident que la qualité de la production de Keramos, n'est pas comparable à celle de la manufacture de Sèvres, il n'en reste pas moins que certaines créations sont je trouve très inspirées.
 
En tout cas n'hésitez pas  à me proposer ou à me faire part des céramiques dignes d'intérêt dont l'origine pourrait encore être à découvrir...
 

2 commentaires:

  1. Merci pour votre blog et votre article ici.

    Quelques précisions :

    "La société « Keramos» ,petite entreprise de céramique de six à huit employés, était implantée à Sèvres, 12, rue des Pommerets. Créée par M. Henon, céramiste originaire des Ardennes qui avait établi un premier atelier à Montrouge,elle a existé dans les années 1950 et 1960. L’entreprise était active et travaillait même à l'exportation. Elle produisait de petits objets en faïence émaillée, des cache-pot, des pieds de lampe,
    des poupées, des services à thé et à café, mais pas de services de table."

    trouvé là : http://www.amisdesevres.com/download/12-6.pdf

    (article sur " "Sévres" mais pas "Manufacture de Sévres".)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je suis la petite fille de René Hénon. Mon grand père était architecte de formation. Il a notamment construit des immeubles à Charleville-Mezières où il habitait avant de quitter les Ardennes pour la région parisienne et y exercer l'activité de céramiste. Ses productions étaient achetée en autre par l'artiste Colette Gueguen pour Primavera. Une autre partie de sa production était vendue aux États Unis.

    RépondreSupprimer